Vous êtes ici : Accueil > Vie de la ville > Espace santé parentalité > Semaine d'information sur la santé mentale

Semaine d'information sur la santé mentale

Semaine d'information sur la santé mentaleSemaines d’Information sur la Santé Mentale : Du lundi 4 au vendredi 15 octobre 2021
« Pour ma santé mentale respectons mes droits »
Gratuit, ouvert à tous.
Agir en prévention , favoriser l’accès à la santé, est un engagement fort et une priorité posée dans le cadre de la politique municipale, portée par Mme Magali BESSARD, 1ère Maire-Adjointe déléguée à la Santé et à l’Égalité Femmes-Hommes.

Programme

Retrouvez tout le programme sur sortirabourges.com.

Une approche globale

La Direction Prévention Santé de la Ville propose une approche globale et transversale de la santé, et développe une culture commune autour des valeurs de la Promotion de la Santé inscrites dans la Charte d’Ottawa.
Le Contrat Local de Santé s’appuie pour cela sur un fonctionnement plus transversal :

  • « Mettre de la santé » dans tous les champs d’intervention des politiques publiques de la Ville
  • Apporter une réponse de proximité sur l’ensemble du territoire communal en associant largement les acteurs de son territoire, qu’ils soient institutionnels, associatifs, ou habitants.
  • Changer les regards sur la santé mentale pour agir en prévention

Il s’agit d’intégrer la vision positive de la santé et de la santé mentale de l’Organisation Mondiale de la Santé « il n’y a pas de bonne santé sans santé mentale ». Pour obtenir un impact sur les comportements, il est important de faire passer des messages positifs de santé, loin de la notion de maladie, en parlant par exemple des facteurs de protection. La représentation de la Santé Mentale est souvent négative et restrictive car associée à « la maladie mentale ». Dépasser cette représentation en abordant le terme sous l’angle positif de « la bonne santé mentale », du « bien-être », de « prendre soin de soi», permet de rassembler largement les acteurs. Chacun à son niveau peut se sentir concerné et agir concrètement dans la politique locale de santé et de santé mentale.

La Santé Mentale est une composante essentielle de la santé. C’est un capital dont on peut prendre soin dès le plus jeune âge*.

La promotion de la Santé Mentale repose pour une large part sur des stratégies intersectorielles. Il s’agit de rassembler les énergies, de donner envie aux acteurs de s’investir sur cette thématique transversale.

  • Cette vision positive permet d’intégrer les déterminants de santé : de multiples facteurs sociaux, psychologiques et biologiques déterminent le degré de santé mentale d’une personne (isolement, sédentarité, manque de lien social, adversité, discrimination, faible niveau d’instruction, conditions de travail éprouvantes, violence…) ;
  • Elle permet aussi d’intégrer les Compétences PsychoSociales: la Santé Mentale est le fondement du bien-être d’un individu et du bon fonctionnement d’une collectivité. En renforçant la confiance et l’estime de soi dès le plus jeune âge, la personne peut se réaliser pleinement, surmonter les tensions normales de la vie, se sentir citoyen, et contribuer à la vie de sa communauté.

Il ne s’agit pas d’un travail en plus mais d’un travail ensemble : « on est complémentaires et on a tous besoin les uns des autres ». Par ailleurs c’est un investissement pour la santé des générations à venir.

La SISM 2021 « Pour ma santé mentale respectons mes droits »

Dans le cadre de la Semaine d’Information sur la Santé Mentale (qui est en réalité une quinzaine), la Direction Prévention Santé de la Ville de Bourges s’engage aux côtés d’associations, de citoyens et de professionnels, pour organiser des manifestations d’informations et de réflexion qui se déroulent cette année du Mardi 5 au vendredi 15 octobre 2021 sur le thème «Pour ma santé mentale respectons mes droits ».
Les mesures prises pour faire face à l’épidémie de Covid-19 que nous vivons ont un impact sur nos droits, nos libertés, nos relations sociales et par conséquent sur notre santé mentale. Comment dans un tel contexte promouvoir et garantir les droits et ne pas sacrifier sa santé mentale au profit de sa santé physique ?
Lutter contre les discriminations et garantir le respect des droits, de la dignité, de l’autonomie, savoir accueillir et tenir compte de l’Autre dans sa différence, c’est reconnaître et promouvoir la pleine citoyenneté de chaque personne, quel que soit son âge, son état de santé ou son handicap et d’agir sur la bonne santé mentale.
A travers une approche ludique et participative, la semaine de la santé mentale ouvre le débat et la réflexion. Le but est de faire connaître les lieux, les moyens et les personnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité en matière d’accès aux droits ou de lutte contre les discriminations. Cette semaine permettra notamment de recueillir la parole des habitants et de rassembler professionnels et usagers de la santé mentale.
La Ville est attachée au bien-être des Berruyers. Cette semaine est une belle occasion pour elle et les partenaires du champ santé mentale de se rencontrer et de mener une action commune à travers une programmation diversifiée et accessible à tous.

* QUELQUES CHIFFRES

Les affections psychiatriques constituent la quatrième cause d’admission en affection longue durée dans la région Centre-Val de Loire ;
>SENAT Rapport d'information n° 494 (2016-2017) de M. Michel AMIEL : S'agissant spécifiquement de la prise en charge ambulatoire en psychiatrie hospitalière, en 2015 en France, sur 2 millions de patients suivis, 25 % étaient des mineurs
>Santé mentale des adolescents - Principaux faits - Organisation Mondiale pour la santé 28 septembre 2020 :
•Une personne sur six est âgée de 10 à 19 ans, les problèmes de santé mentale représentent 16% de la charge mondiale de morbidité et de blessures chez les personnes âgées de 10 à 19 ans.
•La moitié des problèmes de santé mentale commencent avant l’âge de 14 ans, mais la plupart des cas ne sont ni détectés ni traités.
•À l’échelle mondiale, la dépression est l’une des principales causes de morbidité et d’invalidité chez les adolescents.
•Lorsqu’ils ne sont pas traités, les problèmes de santé mentale des adolescents ont des conséquences physiques et mentales jusqu’à l’âge adulte, limitant la possibilité pour eux de mener une vie épanouissante.